Publié dans la region

Parc national du Chirripo, parque Chirripò


Mont Chirripó

Le Costa Rica compte 27 parcs nationaux, 58 refuges, 32 zones protégées, 15 zones humides marécageuses, 11 réserves forestières et 8 réserves biologiques. L’ensemble représente 25% de son territoire.

CHIRRIPO
Le parc National du Chirripó fait partie de la cordillère de Talamanca, et appartient plus précisément au páramo (biotope néotropical) de cette chaîne de montagnes. Dominé par le mont Chirripó qui culmine à 3820 m. (plus haut sommet du Costa Rica) le parc possède 5 grandes zones géologiques : la Sabana de Los Leones (la savane des lions), el Valle de los Conejos (vallée des lapins), el Cerro Chirripó (le mont Chirripo), el Valle de las Morrenas (vallée des moraines) y el Valle de Los Lagos (vallée des lacs). Les moraines, les vallées en auge, les cirques glaciaires témoignent de la géographie il y a 25 000 ans.
Les conditions météorologiques dans le parc sont très variables et imprévisibles en fonction de l’altitude. En général, il est très humide entre Mai et Décembre et jusque’ à devenir très sec et ensoleillé de Janvier à Avril. Les parties les plus hautes sont soumises à de forts vents, des gelées, des averses de pluie et de fréquents changements de température. La température la plus basse enregistrée a été de 9 degrés Celsius.

Les paysages sont très variés avant d’atteindre le sommet. Le páramo où la végétation est plutôt rabougries constituée d’arbustes et d’herbes succède à la forêt nuageuse, froide et humide, où les chênes règnent en maîtres. Il n’est pas rare de croiser des pécaris, des écureuils, des lions des montagnes, des lapins, des coyotes, des crapauds, des grenouilles, et une variété d’oiseaux tels que les pinsons, les colibris, les moucherolles, les sittelles, fauvettes, escarcheras et le quetzal, oiseau sacré des incas. Plus rarement mais leur présence est avérée des jaguars, des tapirs.

L’ASCENSION
L’attrait principal de ce parc est naturellement l’ascension jusqu’au sommet. Même si cela ne relève pas de la haute montagne type Alpes, il vaut mieux avoir une bonne condition physique et être habitué à des treks de niveau moyen à difficile. Les excursions sont guidées et le portage de vos sacs est assuré. Vous découvrirez des paysages variés et riches en biodiversité mais l’effort sera récompensé par les paysages fabuleux.

Il vaut mieux réserver à l’avance car les places sont limitées et l’entrée du parc contingentée.

3 nuits minimum – Idéal 4 nuits.

L’époque idéale est de décembre à mai.

Jour 1 : nuit à San Gérardo de Rivas.
Jour 2 : première journée de marche (7 heures – 14 km). Un gîte permet d’accueillir les randonneurs.
Jour 3 : deuxième journée de marche pour atteindre le sommet et profiter des vues magiques du pacifique aux Caraïbes où bien encore des forêts de nuages en contrebas. Les couchers de soleil y sont exceptionnels. Puis Deuxième nuit à l’auberge. (7 heures – 14 km) ou retour San Gerardo de Rivas (12 heures – 24 km)en version 3 nuits.
Jour 4 : Retour à San Gérardo de Rivas. (5 heures environ).

20120921-163200.jpg

20120921-163207.jpg

20120921-163214.jpg

20120921-163218.jpg

20120921-163223.jpg

20120921-163228.jpg

20120921-163235.jpg

Publicités

Auteur :

Pura vida

Commentez ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s